Hubert Poirot-Bourdain | Paris

Illustrateur de presse et d’édition, Hubert Poirot-Bourdain nous plonge dans son univers sous-marins, façon 20.000 lieux sous les mers de Jules Verne. Attiré par la mer et les voyages, il a proposé à l’entrée de Dédale une véritable salle des machines inspirée des fond de cale des sous-marins, des frégates militaires ou même des navires de croisière. “La mer est pour moi le symbole du voyage. Du voyage à la fois intérieur et physique”, commente-t-il. “En mer, le rapport au temps et à la lenteur n’est pas le même que sur terre. On n’a pas l’habitude d’apprécier cette monotonie”, note-t-il. A l’entrée, la petite pièce couverte de livres de bibliothèque évoque le bureau du capitaine. Puis, en entrant dans la salle des machines en noir et blanc, le visiteur se perd à travers les tuyaux et les nombreux détails qu’Hubert Poirot-Bourdain a dessiné au pinceau. Lui qui manie aussi bien la plume, le feutre et l’encre de chine, crée un nouveau labyrinthe dans Dédale. Seul un mécano chevronné pourrait en comprendre le fonctionnement, selon lui. “Les enfants ont tendance à poser la question : à quoi ça sert ? Mais là, l’idée est que tout le monde s’y perde”, reconnaît-il. Avec son trait enfantin, qui plaît aussi bien aux petits qu’aux grands, l’illustrateur propose une immersion artistique dans une pièce à 360°, dont la difficulté réside aussi dans l’habillage des contours. “J’ai joué avec les recoins, les pans de mur se distinguent de moins en moins, cela crée un effet d’optique”, indique-t-il. Embarquez pour ce voyage sous les mers, laissez-vous porter par les vagues derrière les hublots, et contemplez chaque détail issu du cerveau créatif d’Hubert Poirot-Bourdain.

 

IG : Hubertpoirot

site web : www.hubertpoirotbourdain.com