OOX | Vannes

SYNAPS PROJECT

OOX, c’est le nom d’artiste de Jérôme Le Franc, co-créateur de Street Art Avenue avec Laurent Sanchez, et vice-président de l’association L’Art Prend la Rue. Un pilier du mouvement en faveur de la promotion du street art à Vannes. Artiste polymorphe et hétéroclite, il est à la fois à l’aise avec la sculpture, le pochoir, la peinture acrylique, la bombe et la musique. “Je ne fais pas grand chose mais un peu de tout”, s’excuse-t-il, réalisant quelques pièces seulement par an, quand le temps, l’envie et l’inspiration le permettent. Il est également l’auteur du portrait de Simone Veil sur l’esplanade du même nom sur le port de Vannes.

Dans Dédale, OOX occupe cette pièce comme une fenêtre ouverte sur le cerveau humain. Il y représente les milliers de connexions neuronales. Certaines fonctionnent et d’autres sont  dysfonctionnelles en raison de la maladie, par exemple. Des connexions que l’on peut dupliquer dans les relations humaines ou dans l’environnement du travail. “Le cerveau est doté de milliers de petites connexions qu’on ne regarde pas individuellement. Ce qui importe, c’est le résultat”, explique l’artiste. “Si une connexion est mauvaise, une autre prend le relai au bénéfice de l’intelligence collective”. Un principe qu’il voit appliqué dans le monde du travail, et de celui qu’on imagine dans cet ancien bâtiment de la DDE. “Les fonctionnaires sont comme dans une fourmilière, ce sont plein de petits êtres que tu ne regardes pas individuellement mais dont le résultat est important”, note OOX. Cette pièce est la première oeuvre d’une série appelée Synaps Project, amenée à être poursuivie dans Dédale notamment.

 

IG : oox.artist