Snobe | Vannes

“Le travail, c’est la santé”

Membre fondateur du collectif vannetais A4 Création, Snobe, alias Nicolas Sinic, est un graffeur rigoureux et précis, amateur de lettrages et de typographies.

Originaire de la région lorientaise, il écoute du rap depuis l’adolescence et s’intéresse au graffiti en lisant la presse spécialisée. Il y découvre l’existence des West Writers, un crew breton dont fait partie le Concarnois Jone. Plus tard, il participe à un événement où ce même Jone propose des initiations de graffiti. Ravi, Snobe commence à apprendre les techniques aux côtés de Jone et tag ensuite des flops dans les rues de Lorient et de Vannes. Il parfait sa maîtrise de la lettre et de la typographie grâce aux études de communication et de graphisme qu’il entreprend en parallèle. Il commence à travailler dans le monde de l’infographie et du multimédia, avant de s’installer à son compte en tant que graphiste graffiti en 2017. Avec A4 Création, il participe à la réalisation de fresques collectives et de performances artistiques.

Dans Dédale, Snobe a par ailleurs réalisé le lettrage Dédale Café sur le bar et sur le conteneur extérieur. Dans cette pièce du 1er étage, il a choisi de mettre en avant sa passion pour le lettrage et la typo en proposant une oeuvre toute en contradiction et en opposition. Le travail et la santé se retrouvent liés à l’expression de la mort, avec ce squelette trônant dans l’angle. Les paroles de la chanson d’Henri Salvador “Le travail, c’est la santé”, s’étalent sur un côté de mur, saturant l’espace. En face, un mur d’un bleu froid. Là, la phrase “Ne rien faire c’est la conserver”, fait écho à ce vide qui l’entoure. Cette chanson résonne dans cet ancien bâtiment administratif où l’on retrouve encore le cloisonnement des bureaux et cet ancien rapport au travail hiérarchisé et fermé.

FB : Nicolas Sinic

IG :  Nicolas Sinic